• LES TEMPS sont à la bicyclette, vous avez remarqué ? Électrique ou musculaire, les gazettes s'emparent du sujet, quel que soit leur "créneau". L'hebdomadaire ELLE, toujours en pointe ne voit que des avantages à la pratique de la "petite reine" mais a néanmoins un peu de mal à accorder l'illustration avec le texte qui s'y rapporte. Résultat, le "vélo canon" présenté ici est devenu une Mobylette, selon la définition que chez Motobécane son promoteur, Charles Benoit, donnait de la machine qu'il avait rêvée dans les années 30 : "Une bicyclette munie d'un bon petit vent arrière soufflant en permanence".  

    la mode moto 2017

    Ici, le "petit vent" en question est fourni par un moteur dont apparaissent les ailettes du cylindre devant la cuisse (musclée) de la demoiselle. En cherchant dans le ouèbe, on découvre ce moteur et la machine tout entière qui est bel et bien un cyclomoteur. Plus exactement un ensemble de tous les éléments pour motoriser une bicyclette, laquelle n'est pas fournie. On en revient au bon vieux temps des vélos à moteur auxiliaire, mais en moins onéreux et, on l'espère, en plus fiable.

    Du rapport entre la mode et la moto en 2017

    Il ne faut pas en demander trop à un accastillage qui vient de Chine (via Hambourg) avec livraison gratuite, le tout pour 80 à 90 euros selon la cylindrée désirée de 50 ou 80 cm3. (Photo à gauche via econologie.com/forums)

    Du rapport entre la mode et la moto en 2017

     COMME JE VOUS SAIS AVIDES de nouvelles fraîches concernant la mode motocycliste, mais n'étant pas invité aux défilés de la haute-couture, j'ai parcouru quelques sites présentant les créations pour la saison 2017. Bien m'en a pris car j'ai découvert quelques pépites à votre intention (note à benêt : j'espère que vous avez remarqué cet usage de "pépite" qui se répand comme la vérole dans le milieu journalistique. Au même titre que mitan devenu "tendance" façon vieux français et qui jusque il y a peu ne s'appliquait qu'au milieu des malfaisants, dans l'argot des Albert Simonin ou Alphonse Boudard). 

    la mode moto 2017

    Donc il y a "pépites" chez plusieurs grands de la couture qui semblent inconsciemment travaillés par le syndrome motard. Chez Givenchy, c'est le blouson en peau retournée qui vient en droite ligne de celui des aviateurs anglais et américains de la Seconde guerre mondiale. Et qui retrouvera la faveur de nos blousons noirs des années 50. Un autre propose un manteau en tweed dont les manches en cuir matelassé sont empruntées à un blouson de cuir (à droite ci-dessus).

    Enfin, sachez que vous pouvez désormais vous présenter au travail en combinaison aussi intégrale qu'imperméable (photo centrale). À la moindre remarque désobligeante, il vous suffira de lancer un "c'est une Balenciagga" pour clouer le bec à vos détracteurs. Aux réunions de votre conseil d'administration le pardessus (de banquier, précise une fashionista) est vivement conseillé mais accompagné de bottes motocyclistes...

    la mode moto 2017

    ... de vraies bottes de moto-cross à l'ancienne (pardon : vintage) avec des courroies partout et des ferrures qui empêcheront vos rivaux de vous marcher sur les pieds. C'est encore de chez Balenciagga qui doit avoir ses entrées chez Sidi ou Gaerne. À peine plus légères, celles du milieu ci-dessus sont de Yamamoto.

    Mode et moto en 2017

    Le même s'est autorisé une petite fantaisie avec ce magnifique barbu tout juste descendu de sa bergerie sarde. Aucun rapport avec la moto, bien sûr, tout comme les quelques photos suivantes qui montrent que la haute-couture sait faire preuve d'humour...

    Mode et moto en 2017

    Le décapsuleur de "Kro" (ou Coca) fait figure de bijou sur un mannequin... Vuitton ! Il est vrai qu'il fait souvent très chaud dans les présentations de mode et il est prudent d'avoir sous la main l'outillage de premier secours. Pourtant, s'agissant de Vuitton, les boissons de ce groupe (LVMH, rappelons-le) se débouchent à la main : Moët & Chandon, Veuve Cliquot et autres Krug...

    Mode et moto en 2017

    Ça n'a pas l'air très sérieux et pourtant ça l'est ! On commence à gauche par Rick Owens avec le modèle "Je dormais chez une copine et personne ne m'a pas dit que la séance était avancée, alors je n'ai pas eu le temps de me maquiller ni de me coiffer !". Thom Brownes est, lui, un admirateur d'Harold Lloyd, l'acteur comique américain à l'éternelle tête d'ahuri (au centre). Le costume ressemble à ces planches sur carton à découper qui détaillent les pièces à coller pour construire une voiture, une moto, ou bien un personnage entier. C'est encore au cinéma que Walter van Beirendonck est allé chercher son inspiration, plus précisément dans une scène où Jerry Lewis s'essaie à la musculation dans un club de gym... place aux images (Dr Jerry & Mister Love).

    Mode et moto en 2017

    LA POSITION "EN LIMANDE" est universellement connue car popularisée par un certain Rollie Free à Bonneville (Hamburgerlande) qui n'a pas cessé de faire des petits depuis son exploit en 1948. Voici donc ce que j'ai rapporté dans mon cabas sur le sujet au cours de mes derniers mois de flâneries sur le ouèbe.

    Mode et moto en 2017

    On commence par du très  classique avec cette Matchless 250 Type CSR mono culbutée (ou 350 G5 ?) menée par un pilote britannique en très légère surcharge pondérale. Typique de l'évolution de la machine anglaise des années 60 où, sous la pression du succès du scooter, on se préoccupe de la propreté : garde-boue plus enveloppants, chaîne secondaire sous carter protecteur, ici absent ( Photo Mark Nolan - Classic Motorcycle Community)

    Mode et moto en 2017

    Avec un scooter, ça marche aussi (Lambretta) quoique le modèle soit un peut trop habillé pour un record de vitesse. Photo à l'occasion de la sortie du 3 millionième exemplaire ?

    Mode et moto en 2017

    Voilà une tenue bien meilleure pour ce qui est de la pénétration dans l'air, même si la position n'est pas très orthodoxe (Lambretta).

    Mode et moto en 2017

    Là, on frise le "sans faute", et Rollie free est dépassé. Même si l'on n'a jamais su si les disques ajourés autour du frein avant de cette twin AJS apportaient une quelconque amélioration à l'aérodynamisme (Model : Jemma. www.flickr.com/photos/kernocopia)

    (À suivre car j'en ai encore sous le coude)

    Mode et moto en 2017

    AVIS AUX AMATEURS : Il reste quelques exemplaires du livre de photos "Les Motos des Français - Un album de famille 1945-1970". Un chèque de 40 euros - port compris -  fera de vous un homme (ou une femme) heureux (heureuse).Tous renseignements complémentaires : janbour@free.fr

    Des trois autres livres consacrés à "La Motocyclette en France", le volume sur la période "1894 - 1914" est totalement épuisé ainsi que le deuxième sur "1914 - 1921". Seul le troisième traitant les années 1922 à 1924 est encore disponible. 55 euros port compris (Plus amples informations sur janbour@free.fr)


    7 commentaires
  • La moto mise en scène(s) suite 2

    Si l'on veut rester dans le cadre strict de la moto sur une scène de théâtre, il faut franchir le rideau de fer jusqu'à Rostock dans la (défunte) Deutsche Democratische Republik. C'est là, tout au nord de l'Allemagne, face à la Suède, que va se jouer en 1979 ce qui passe pour le premier opéra-rock de l'Allemagne de l'Est. Le titre mondial étant disputé par Hair (1968), qui ne serait qu'une comédie musicale, selon les puristes, puis par bien d'autres œuvres anglo-saxonnes. Sous le nom de Rosa Laub (Feuilles roses, et non feuille de rose...), la pièce traite de la quête d'un jeune homme à la recherche du grand amour. C'est sa moto bleue (sic) nommée "Usambara" qui va lui permettre magiquement de trouver enfin l'âme-sœur. Ce résumé à la serpe est traduit de l'allemand - on trouve tout sur le ouèbe à Rosa Laub - qui n'est pas ma langue préférée. Alors si quelqu'un a des lumières supplémentaires sur la chose, bienvenu à lui (ou elle). Cet opéra-rock est né dans un contexte économico-politique particulier pour la jeunesse est-allemande qui recevait les lointains échos des bouleversements du monde "libre". Bien que plus de 15 ans séparent Rosa Laub de La Brigitta, la similitude est troublante dans les thèmes - le rêve, la magie - et le support choisi : la moto ! Jawa "démocratique" d'un côté, Indian "capitaliste" de l'autre, déjà deux mondes qui s'affrontaient ! 

    La moto mise en scène(s) suite 2

    Une Jawa sur la scène et une MZ sur la pochette du disque des chansons de la pièce : l'orthodoxie communiste est toujours bien présente... derrière un Mur de Berlin qui tiendra encore 10 ans !

    La moto mise en scène(s) suite 2

    Avant même la scène d'un théâtre, le cirque est le premier lieu où l'homme s'est proposé en spectacle. Petit cirque minable avec son ours captif et son singe dressé ou gigantesque en version "barnum" avec lions et éléphants, la piste de sable a été son décor traditionnel. Traditionnels également sont ses "numéros", jusqu'à ce que certains mettent un grain de folie dans des numéros jusque là convenus : clowns, Monsieur Loyal, écuyères, La moto mise en scène(s) suite 2dompteur de fauves, trapézistes, etc. Un jour de 1974, Pierric Pillot (à gauche, chez Ardisson) prend la route des forains qu'il parcourt avec roulottes et chevaux de son modeste cirque "à l'ancienne" devenu le Cirque Pierrot Bidon. Lassé de la tradition au bout de 10 ans, il échange les chevaux contre motos et tronçonneuses puis crée le cirque Archaos et explique un peu plus tard (voir video) "I decided to be the circus and now I am the circus" (Je décidai d'être le cirque et maintenant je suis LE cirque). Déclaration un rien provocante mais bien justifiée par ses créations successives d'une dizaine de cirques à travers le monde, de la Guinée à Barcelone en passant par Londres et le Brésil. Partout où il joue, ses spectacles ébouriffants et hors du classique chapiteau soulèvent les foules. On en a une petite idée en cliquant sur la video ci-après.

    Son extraordinaire charisme avait attiré autour de lui les déjantés, chômeurs, marginaux, intermittents de la terre entière. Les dons de certains en mécanique, leurs compétences ou leurs idées, furent exploités au mieux dans des numéros aussi dangereux qu'audacieux qui se terminaient parfois au SAMU ! Voitures massacrées à la hache, incendiées, découpées étaient au menu. On n'oubliera pas ses clowns protégés par une tôle ondulée et qui se battaient à grands coups de tronçonneuses, ou encore les anges motorisés qui traversaient le ciel comme des lucioles ! Et, bien sûr, des motos légères, trail ou trial maniées comme des vélos, ou plutôt des chevaux qu'elles remplaçaient. Car les animaux n'étaient plus exploités chez Archaos. Pourtant le patron avait un don avec eux, au point d'hypnotiser une volaille comme on le voit au début de la vidéo ! 

    La moto mise en scène(s) suite 2

     Harnachés de fracassantes tôles ondulées, les gladiateurs du XXIè siècle se combattent à la tronçonneuse !

    La moto mise en scène(s) suite 2

    À peine plus calmes mais tout aussi bruyants, deux clowns du carnaval mécanique en positions peu orthodoxes traversent la piste encombrée d'épaves de voitures.

     Installé à Marseille puis à Arles depuis 2006, Pierrot Bidon y avait créé son École du Cirque. C'est là que le crabe l'a emporté. Il avait 56 ans. "Pierrot avait horreur que les choses s'arrêtent, il n'est pas question qu'on s'arrête", a expliqué à l'AFP Stéphane Girard, co-fondateur des Studios de Cirque avec Ana Rache et Pierrot Bidon.

    La moto mise en scène(s) suite 2

    La moto mise en scène(s) suite 2

    AVIS AUX AMATEURS : Il reste quelques exemplaires du livre "Les Motos des Français - Un album de famille 1945-1970". Un chèque de 40 euros - port compris -  fera de vous un homme (ou une femme) heureux (heureuse).Tous renseignements complémentaires : janbour@free.fr

    Des trois autres livres consacrés à "La Motocyclette en France", le volume sur la période "1894 - 1914" est totalement épuisé ainsi que le deuxième sur "1914 - 1921". Seul le troisième traitant les années 1922 à 1924 est encore disponible. 55 euros port compris (Plus amples informations sur janbour@free.fr)


     

    3 commentaires
  • L'information vue par TF 1 :

    "Les combats continuent à Mossoul, on ne connaît pas le bilanS'ils n'existaient pas... il faudrait les inventer des victimes mais y en a" (Jean-Pierre Pernaut - 5 décembre, Journal de 13 heures). 

    Comment on écrit l'histoire de la moto

     S'ils n'existaient pas... il faudrait les inventer                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       Légende de la photo ci-contre trouvée sur un site/blog : "Un joli racer sur base de BMW". De quoi donner des idées aux "youngtimers" en manque d'inspiration...

                                            

     

     

    Le français tel qu'on le cause

    S'il est un souhait (de nouvelle année) que l'on voudrait voir réalisé par nos hommes politiques (et journalistes) ce serait qu’ils fassent en sorte que ce "qui fasse en sorte" disparaisse de leur vocabulaire ou plutôt de leurs "éléments de langage" puisqu’ils doivent désormais en passer par là. À tout bout de champ ils nous sortent ces quatre mots, "Travaillons à faire en sorte que le chômage diminue "… que les djihadistes soient repoussés… Enfin celui-ci, sublime : "Faisons en sorte que les Français nous comprennent mieux"… Alors que le simple "pour" suffirait, mais en moins pompeux...

    Comment on (ré)écrit l'histoire de la moto

    Vous ne le saviez pas - moi non plus - la vérité éclate enfin : c'est Zurcher qui a inspiré la prodigieuse 125 deux-temps DKW "admirée" par tant de constructeurs mondiaux au lendemain de la Deuxième guerre. Au point de la copier purement et simplement au prétexte implicite de "prise de guerre". C'est ainsi que les BSA, Harley-Davidson, NV (Suède), Polski (Pologne), Minsk, Ish (URSS), etc, purent lancer, sans passer par de coûteux bureaux d'études, des productions d'une machine déjà bien au point. 

    S'ils n'existaient pas... il faudrait les inventer

    La preuve de cette "mise au point" historique est écrite noir sur blanc sous la photo ci-dessous : "Première Yamaha en 1955 YA1 125 cm3, copie conforme de...  

    Si ça n'existait pas il faudrait l'inventer (eux l'ont fait)

    ... l'Alcyon Type 47, à l'exception de la pipe d'admission". Ci-dessous une illustration extraite du catalogue 1954 avec la même Alcyon 125 que celle évoquée par http://membres. Multimania.fr/aaleniea/alcyon.htm (adresse fausse, ou incomplète, ou mal copiée qui ne répond plus aux recherches)

    Si ça n'existait pas il faudrait l'inventer (eux l'ont fait)

    Le plus inattentif des observateurs ne pourrait s'empêcher de pouffer devant la sotte affirmation de "copie conforme" avancée ci-avant. Pouffons donc avec lui !

    Si ça n'existait pas il faudrait l'inventer (eux l'ont fait)

    Si ça n'existait pas il faudrait l'inventer (eux l'ont fait)

    Pour ne pas se quitter sur une mauvaise impression, photo sous la Tour Eiffel du tri Vespa du marchand de glaces et de marrons grillés. Un spectacle qui n'existe plus... pour plusieurs raisons... (Photo Doisneau - probablement).

    ILs ont osé... le dire ou l'écrire...

     

    AVIS AUX AMATEURS : Il reste quelques exemplaires du livre "Les Motos des Français - Un album de famille 1945-1970". Un chèque de 40 euros - port compris -  fera de vous un homme (ou une femme) heureux (heureuse). Tous renseignements complémentaires : janbour@free.fr

    Des trois autres livres consacrés à "La Motocyclette en France", le volume sur la période "1894 - 1914" est totalement épuisé ainsi que le deuxième sur "1914 - 1921". Seul le troisième, traitant les années 1922 à 1924, est encore disponible. Chèque de 55 euros port compris (Plus amples informations sur janbour@free.fr)

     

     


    1 commentaire
  • 1962 est une année faste qui nous offre une autre moto au théâtre. Elle donne même son nom à la pièce : La Brigitta. On ne sait pas pour quelle raison l'auteur, Jacques Audiberti, a choisi ce nom mais son goût, ou celui du metteur en scène, ou celui de l'accessoiriste, est déjà plus affirmé (connaisseur ?) que dans les autres œuvres théâtrales visitées précédemment. C'est donc une Indian 1000 Powerplus des années 1920 qui, à partir du 10 octobre, tient la vedette sur la scène de l'Athénée à égalité avec la belle Françoise Spira.

    La moto mise en scène(s) suite

    La pièce déroule la vie d'une simple jeune fille devenue actrice de cinéma. Elle est accompagnée par une motocyclette héritée de son père et qui la transporte dans l'avenir ou dans le passé à travers divers milieux...

    La moto mise en scène(s) suite

    ... dont celui des guérisseurs et de la haute couture. Ce dernier détail expliquant la somptueuse robe qu'on lui voit sur toutes ces photos signées de Roger Pic, journaliste, photographe, cinéaste spécialisé dans le domaine du spectacle (Photos BNF-Gallica). 

    La moto mise en scène(s) suite

    Auteur iconoclaste, Audiberti "bouillonne d'idées et d'images" (selon régiethéatrale.com) et continue son chemin malgré les critiques sévères qui accueillent La Brigitta. On lui reproche son style, son exubérance, son délire verbal. On l'accuse d'imiter Ionesco, Tardieu et même Pierre Dac. En ce qui concerne ce dernier, ce serait un compliment aujourd'hui.

    À propos d'influence, Audiberti est l'auteur de la phrase "Un con qui marche vaut mieux que dix intellectuels assis", phrase qui devrait évoquer des souvenirs chez les admirateurs d'Audiard.

    Avec sa pièce suivante, Cavalier seul, montée en 1963, l'enfant terrible du théâtre retrouve la faveur de la critique. Pourtant le public dans la salle avait demandé le baisser de rideau, outré à la vue d'un Christ en pyjama rose, masqué comme un clown et entouré de Croisés en tenue de parachutistes. Unanimes, les critiques sont plus qu'élogieux. Jean Dutourd, pourtant classé "réactionnaire", écrit  dans Paris-Presse : "Il est inconcevable que ni la Comédie Française, ni le Théâtre de France, ni le T.N.P. n’aient monté le Cavalier Seul, un vrai théâtre, poétique, sublime, subtil, un peu fou, plus beau que Brecht, aussi riche que Lorca, ayant une incomparable saveur française" tandis que Bertrand Poirot-Delpech (Le Monde) va jusqu’à citer Shakespeare.

    (À suivre)

    AVIS AUX AMATEURS : Il reste quelques exemplaires du livre "Les Motos des Français - Un album de famille 1945-1970". Un chèque de 40 euros - port compris -  fera de vous un homme (ou une femme) heureux (heureuse).Tous renseignements complémentaires : janbour@free.fr

    Des trois autres livres consacrés à "La Motocyclette en France", le volume sur la période "1894 - 1914" est totalement épuisé ainsi que le deuxième sur "1914 - 1921". Seul le troisième traitant les années 1922 à 1924 est encore disponible. 55 euros port compris (Plus amples informations sur janbour@free.fr)

     

     


    3 commentaires
  • Dès leur naissance, pratiquement simultanée, cinéma et motocyclette ont fait bon ménage. Il semble que les premières apparitions à l'écran d'une moto soient à porter au crédit de l'Amérique, du moins en ce qui concerne les films conservés jusqu'à nous. Le plus ancien est une bande comique (Mabel at the Wheel = Mabel au volant) réalisée par Mack Sennett et datée de 1914, avec Charlie Chaplin. Celui qui n'était pas encore Charlot - il joue ici un rôle de méchant - y emmène Mabel La moto mise en scèneNormand sur une Thor monocylindre (photo à droite). Cependant, de même qu'il existe quantité de photos du début du siècle ayant des tricycles pour sujet, il n'est pas déraisonnable de supposer que quelques uns de ces tris figurent au détour d'une séquence dans les centaines de petites bobines popularisées par l'invention des Frères Lumière. Malheureusement, elles ont presque toutes disparu à jamais dans les flammes gourmandes en pellicules au nitrate ou triacétate qui étaient leurs supports de l'époque.

    Passer une moto d'un studio de cinéma à la scène d'un théâtre, ou tout autre lieu d'un spectacle "vivant", n'est pas facile à justifier. D'ailleurs, on peine à trouver des exemples d'une telle situation. Autant il est facile à l'écran de maquiller un Velosolex en un monstre rugissant de 250 chevaux, autant une moto au théâtre, quasiment sous le nez des spectateurs, exige une authenticité rigoureuse.

    La moto mise en scène

    Tout ce qu'on a trouvé à vous offrir pour débuter - la transition est rude - c'est un spectacle de variétés/opérette de 1952-53 donné au théâtre L'Européen à Paris. La vedette en était la chanteuse-comédienne Suzy Delair (centenaire depuis novembre dernier, bon anniversaire, Madame !) que le film de Clouzot, Quai des Orfèvres, avait propulsée dans les premiers rangs du vedettariat en 1947. Il est probable que "Mobilette" (avec un "i") n'a rien ajouté à sa gloire, ni à celle de Motobécane qui vendait alors son célèbre cyclomoteur à tour de bras (159 000 exemplaires en 1953 et 572 000 dix ans plus tard !).

    La moto mise en scène

    Le scénario de Mobilette tiendrait sur un ticket de métro : Suzy Delair est une jeune plumassière qui fait ses livraisons sur un cyclomoteur, une Mobylette, d'où le surnom de celle qui mène l'engin (une véritable Mobylette AV31). Elle se retrouve parmi trois couples de campeurs hébergés par des châtelains. Autre invité, un célèbre acteur qui vient de recevoir l'Oscar du Festival de Mexico, une statuette en or et pierres précieuses. Pour éloigner de l'acteur les admiratrices (dont Mobilette) et les cambrioleurs, un détective est engagé... (remplacer ces pointillés par les péripéties de votre choix). Donc une opérette bon enfant sans aucun rapport avec le rôle que l'actrice tenait chez Clouzot (ci-dessus, à gauche), au côté de la sulfureuse Simone Renant, photographe spécialisée dans les clichés demandés par de riches et vieux amateurs libidineux. Suzy Delair est par ailleurs l'interprète inoubliable de "Avec son tra-la-la", chanson connue de tous !

    La moto mise en scène(s)

    Il va falloir attendre presque 10 ans avant de revoir à Paris un deux-roues sur une scène de théâtre (si un lecteur a d'autres informations...). Cette fois, durant la saison 1962-63, c'est aux Folies-Pigalle, une boîte de nuit de la place... Pigalle, qu'une vraie moto fait le show avec Vince 'Archange de l'Enfer Taylor' rocker anglais né dans le sillage d'Elvis Presley. Alléchés par des scopitones (*) où il se déchaînait et se dévissait le pelvis dans un décor motocycliste parsemé de Triumph et Harley-Davidson chopperisées, nous allâmes avec des amis voir l'animal en chair et en os. Il y avait aussi, avouons-le, quelques numéros de strip-tease en hors-d'œuvres.

    (*) Scopitone : appareil installé dans les bars et cafés, associant un jukebox à un écran projetant de courtes scènes de chanteurs et chanteuses, façon clip d'aujourd'hui.

    La moto mise en scène(s)

    Le scopitone de Vince Taylor (extrait piqué sur le ouèbe) avec les Harley sans doute prêtées par le HD Club de Paris pour ces courtes séquences. Évidemment, il était difficile d'en disposer plus longtemps dans le spectacle des Folies Pigalle, d'où la modeste Pigeot !

    La moto mise en scène(s)

    Mais grande fut notre déception lorsque le rocker, tout de cuir noir vêtu, apparut au guidon d'une asthmatique... 125 Peugeot tirée sur un chariot à roulettes ! Sécurité oblige, l'échappement était étouffé par un énorme système bricolé qui n'avait rien de catalytique. Cependant il préservait les organes vitaux de la demoiselle, ceux de Vince étant habitués à absorber des substances bien plus toxiques que celles que pouvait émettre un banal mélange deux-temps... . 

    La moto mise en scène(s)

    Ses partenaires strip-teaseuses étaient agréables à regarder, mais nous étions venus pour voir un rocker avec des motos spectaculaires et les coupes de mousseux à deux balles ont eu bien du mal à passer. 

    La moto mise en scène(s)

    (À suivre)

    AVIS AUX AMATEURS : Il reste quelques exemplaires du livre "Les Motos des Français - Un album de famille 1945-1970". Un chèque de 40 euros - port compris -  fera de vous un homme (ou une femme) heureux (heureuse).Tous renseignements complémentaires : janbour@free.fr

    Message personnel : le correspondant qui m'a envoyé un message sur mon iphone peut-il me contacter sur le mèle ci-dessus pour cause de déplorable manipulation de ma part qui a évaporé son texte.

     

     


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires