• Automne 'Indian', cyclecar de Papa et chinoiseries

    Automne Indian, cyclecar de Papa et autres chinoiseries

    AFIN DE VOUS FAIRE OUBLIER ce temps pluvieux (heureux méridionaux) cette photo d'une belle moto montée par une belle demoiselle. On aura reconnu une Indian Chief, l'une des twins les plus réussies du constructeur de Springfield, aux dires des amateurs. La pilote est Misty Ayers qui tint longtemps une place de choix dans l'imaginaire du mâle américain aussi blanc que célibataire (quoique pas toujours...), avant d'être détrônée par une certaine Bettie Page qu'on ne présente plus.

    Automne Indian, cyclecar de Papa et 'tites chinoiseries

    Dans le "civil", Miss Ayers délaissait la moto pour se consacrer au strip-tease plus rémunérateur. Elle fit aussi quelques apparitions dans des films de "sexploitation". Le plus célèbre d'entre eux a pour titre "Bad girls do cry" et il faut avouer qu'il n'a rien fait pour bouleverser l'industrie cinématographique pas plus que l'art du même métal. 

    Automne Indian, cyclecar de Papa et 'tites chinoiseries

    Automne Indian, cyclecar de Papa et 'tites chinoiseries

    À PEU PRÈS AU MÊME MOMENT, la France reconstitue tant bien que mal un parc de deux et rois roues hétéroclites qui produira quelques bijoux d'ingéniosité. Ainsi de ce tri (-car ? -porteur ? -cycle ?) dont, et c'est bien regrettable, on ne connaît rien d'autre que ces deux photos. 

    Automne Indian, cyclecar de Papa et 'tites chinoiseries

    On peut juste présumer que c'est le travail d'un professionnel qui pose d'ailleurs avec son arpète (cravaté !) sur la photo précédente. La permanente de la dame est environ de la période 40/50, mais elle a largement perduré - et même jusqu'à nos jours...

    Automne 'Indian', cyclecar de Papa et 'tites chinoiseries

    "PENDANT CE TEMPS LES JAPONAIS TRAVAILLENT COMME DES FOURMIS" est une phrase bien banale (je cite de mémoire) qui pourtant fit beaucoup glousser dans le milieu politique français des années 90. Le fait qu'elle ait été prononcée par une femme n'y est, bien sûr, pour rien. Rien à voir non plus avec le fait que cette femme était alors Premier ministre, première de notre Histoire... et la dernière ! Avec un franc-parler inusité en politique, Edith Cresson - c'est d'elle qu'il s'agit - alertait ainsi sur l'emprise grandissante des firmes nipponnes sur notre industrie. À commencer par nos propres téléviseurs qu'elle proposait de protéger en surtaxant leurs concurrents japonais.

    C'était une défense bien dérisoire devant le tsunami industriel qu'on allait connaître et qui irait bien plus loin que les téléviseurs, absorbant la tondeuse à gazon et le micro-ondes en passant par les appareils photo, les pelleteuses, les machines à laver, les frigidons et autres bouledoseurs chantés par Raymond Queneau ((in 'Courir les rues')... qui n'a oublié que la moto.

    Aujourd'hui, concernant l'Europe, la messe est dite. Le marché motocycliste - entre autres - désormais convoîté est celui de l'immense continent africain et de ses 7,5 milliards d'habitants. Peu à peu, les éléments d'une autre offensive commerciale se mettent en place. Cependant, un élément essentiel de la pièce a changé. Dans le rôle de premier plan, le Chinois a remplacé le Japonais. En ajoutant un peu d'humour (involontaire ?) dans ses méthodes commerciales.

    Automne 'Indian', cyclecar de Papa et 'tites chinoiseries

    C'est ainsi que les Marocains roulent en... Becane. Voyant ça de loin, je me suis dit qu'un rigolo avait trouvé un vieil autocollant de Pantin et que l'autre moitié du logo se trouvait sur la partie cachée du tablier de ce scooter. Que nenni ! La machine est bien une BECANE comme le prouve le nom venu de fonderie sur le carter gauche.

    Automne 'Indian', cyclecar de Papa et 'tites chinoiseries

    En cherchant plus loin, on trouve la même machine à différentes époques sous les noms de Panther (ci-dessus, une annonce de 2017) et Gitan. Panther est l'importateur pour le Maroc de ce genre de scooters à grandes roues qui pullulent, en particulier à Essaouira, où les photos précédentes de détails ont été faites. Le prix indiqué en dirhams de ce Super Cub est équivalent à plus ou moins... 800 euros (prix de 2017).

    Automne 'Indian', cyclecar de Papa et chinoiseries

    Autre curiosité vue à Essaouira, un triporteur Yamazaki. Oui, je dis bien YAMAZUKI, comme c'est écrit dessus. À ne pas confondre avec Yamasaki que nous connaissons chez nous. Ce triporteur est un 150 dont le moteur doit être extrapolé de celui d'un bon vieux Suzuki (GN ?) ou Honda (CG ?), mais...

    Automne 'Indian', cyclecar de Papa et chinoiseries

    ... comme il se doit le carter est bien à la marque Yamazuki Moto. Sur le vouèbe, on trouve un tri du même style avec un refroidissement liquide. La marque n'en est pas discernable, mais il a des caractéristiques semblables, 4 vitesses et marche arrière, démarreur, kick, etc. Le benne est basculante et supporte un strapontin à la gauche du pilote pour un éventuel passager. La pratique semble légal car de tels équipages circulent sans problèmes sur les routes du royaume très abondamment pourvues en "beiges" (les bleus du Maroc).

    Automne 'Indian', cyclecar de Papa et chinoiseries

    Afin de convaincre l'amateur que rien n'arrête ce tri, on trouve cette image sur le site de l'importateur établi à Salé (près de Rabat). Dont le climat, nous dit ouiki, est comparable à celui qui règne à Beverly Hills en Californie... Chaînes ou pneus à clous ne sont donc pas indispensables.

    Automne 'Indian', cyclecar de Papa et chinoiseries

    Comme a dit ch'saispluki : Il faut savoir terminer l'article d'un blog, alors voici pour finir quelque chose qui n'a rien à voir...

    Automne 'Indian', cyclecar de Papa et chinoiseries

    ... une brave Renault 4L qui a pris sa retraite à Essaouira aux mains d'un surfeur, sportif et philosophe en même temps ! Aussi peintre à ses heures, ce qui permet aux tôles de Billancourt (où elle a peut-être été montée par un O.S. marocain) de résister aux morsures du vent marin...

    Automne 'Indian', cyclecar de Papa et chinoiseries

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    jackymoto
    Samedi 12 Octobre à 21:30

    A ma dernière visite du Maroc, il y avait des copies de Honda Cub siglées..Dahon en verlan! (je crois que tu avais publié mes photos). Les Chinois ont de l'humour, à moins que ce ne soit l'importateur Marocain. Dans mon coin il y a un marchand de pelleteuses...Takeuchi  comme De Gaulle qui était arrivé à pied par la Chine...smile

    Ah, oui, le machin à 3 roues on dirait un Invacar de chez Greeves (utilisé par Preston-Cob le directeur commercial de Greeves...avec un moteur de moto-cross avec lequel il roulait comme un bargeot, se retrouvant quelques fois dans le fossé.)

    2
    François Arsène
    Samedi 12 Octobre à 21:44

    7,5 milliards d'individus sur le continent africain ?? Va falloir chevaucher gaillardement  autre chose que des motos ce qui, entre nous, a au moins autant de charme !...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :