• De la Carrù à l'A.G.L.

    DE FIL EN AIGUILLE on arrive à dénouer l'embrouillamini historique des petites cylindrées françaises des années 50. Ainsi, au lieu de chercher à travers les kilomètres de pages de Motocycles ou de Moto Revue, il m'a suffi de taper sur mon Mac 'A.G.L.' et cette photo m'est apparue !

    De la Carrù à l'A.G.L.

    La dédicace est adressée à Fourcade, coureur du Sud-Ouest bien connu (et policier, de surcroit), mais signée d'un nom inconnu (de moi). Elle m'a été transmise il y a plusieurs lurettes par F.-M. Dumas... Si j'ai encore ma tête, je dirais que c'est celle qui a paru dans Motocycles en 1953.

    On voit que quelques pièces sont communes (cadre, frein arrière, selle, fourche, garde-boue) avec la version mise en vente chez Osenat, mais c'est surtout par le moteur que ces machines diffèrent. Sur la 'Fourcade', le double ACT paraît plus artisanal alors que celui de 'l'Osenat' ressemble à l'une des nombreuses transformations inspirées par le moteur A.M.C. Dommage qu'elle ait perdu son premier réservoir.


  • Commentaires

    1
    François Arsène
    Dimanche 6 Décembre 2020 à 22:04
    Quel est le signataire de la dédicace ?
    2
    François Arsène
    Dimanche 6 Décembre 2020 à 23:15

    Désolé Jean, mais je ne vois pas à quelle similitude avec les transformations double-arbre sur base AMC tu fais allusion. Je n'en vois aucune. A ta disposition pour te communiquer quelques images si nécessaire .  

    3
    Hugues
    Lundi 7 Décembre 2020 à 09:45

    Bonjour

    Voir moto revue 999

    4
    Durand
    Lundi 7 Décembre 2020 à 10:14

    Une des meilleures enquêtes du commissaire bourdache je croyais que la PJ l avait mis en retraite il a repris le dossier ça va finir aux assises de la moto

    5
    DidierF
    Lundi 7 Décembre 2020 à 22:19

    Bonsoir, tous.

    On voit Loupiac se classer 5e en 250 à Bergerac le 20 mai 1951, sur AGL. Dans M-R 1034 ou 1035 (retour technique), on donne ce Loupiac comme un sérieux tripoteur de moteur puisqu'il a « réalisé une magnifique culasse à refroidissement liquide pour la 125 Puch de Mateos, refroidissement si efficace que Mateos remit son ancienne culasse pour la course, le moteur ne chauffant pas assez. » Serait-il le "L" de AGL ?

    Loupiac (dont j'ignore le prénom) était aussi inscrit au circuit inter de Perpignan du 22/04.

     

    En 1952, M-R 1085 puis M-R 1086 nous annoncent Loupiac partant en 250 à Bergerac encore, toujours sur AGL. Il n'apparaît pas dans le classement ni le compte rendu, si je ne m'abuse.

     

    C'était ma petite contribution à L'Enquête de Herr Bourdache.

     

     

     

      • Jeudi 10 Décembre 2020 à 17:46

        Merci de cette contribution. Je vois qu'il suffisait d'allumer la mèche et le moteur (de recherches) s'est mis en route. Bientôt des nouvelles-nouvelles de la Carrù !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :