• FOLIES TRICYCLISTES EN FOREZ

    Dans un malicieux tiroir à double-fond, j'ai découvert 4 pages d'une revue sans nom (peut-être "Forez" ?). Sans nom mais pas sans saveur. C'est signé de Ennemonde Diard, ce qui n'est pas un pseudo comme elle l'explique au passage. De ce vrai prénom féminin, qui vaut bien nos Britney, Pocahontas ou Nolwenn, il ne resterait actuellement qu'une seule personne à le porter en France. Notre Ennemonde à nous opérait dans les années 30 puisqu'elle cite le célèbre livre "Les Locomotions Mécaniques" publié en 1935 et dans lequel Louis Bonneville a compilé les "Origines, Dates et Faits" des toutes premières années de la motorisation. Mademoiselle Diard a recueilli des souvenirs sur le petit monde de la région de Saint-Etienne qui a "cyclé" puis "vaporisé" avant de "pétroler". Derrière la grande Histoire, c'est la petite histoire vécue et racontée au plus près de la réalité. On est prié de déguster lentement.

    (Nota : ne vous abîmez pas les yeux à déchiffrer ces pages, cliquez dessus pour les agrandir)

    FOLIES TRICYCLISTES EN FOREZ

    FOLIES TRICYCLISTES EN FOREZ

    FOLIES TRICYCLISTES EN FOREZ

    Maintenant, juste une pause éducative pour montrer pourquoi le carburateur du tri Phébus dont il est question en haut de la dernière colonne, page ci-dessus) était surnommé une "biche de lait". Ce dernier vocable de la région stéphanoise et (larges) environs, désignait tout bonnement un pot à lait ou bidon de lait, disponible en diverses contenances selon son usage, familial ou industriel. La gravure ci-dessous, sur laquelle le moteur et son "carburateur" sont à la même échelle, donne une idée de la vastitude de l'ustensile en question. Le plus gros cylindre correspond à ce qui serait la cuve d'un carbu classique et le contrôle de l'admission s'effectue par le petit cylindre (le "corps") à gauche de la partie supérieure sur lequel on distingue deux manettes de réglage. Le principe de fonctionnement est comparable à celui d'un carburateur dit "à évaporation".

    FOLIES TRICYCLISTES EN FOREZ

    FOLIES TRICYCLISTES EN FOREZ

    Le moteur Aster inspira suffisamment confiance jusqu'en Amérique pour que la marque Orient établie dans le Massachusetts monte le 2 HP 1/4 sur sa machine en 1901. Cependant la "boîte à lait" y était remplacée par un classique carburateur à pulvérisation. On ignore si le monstrueux Aster bicylindre vertical, ci-dessous (4 HP et 45 kilos), tenta un constructeur de moto ou de tricycle. Apparu lui aussi en 1899, il présentait un déjà antique allumage par brûleurs. Ce système, peu performant et surtout très dangereux, consistait à chauffer au rouge un "doigt" de platine qui, pénétrant dans le haut du cylindre, enflammait le mélange gazeux. Le chauffage de ce doigt (deux sur le bicylindre) s'effectuait à l'essence.  

    FOLIES TRICYCLISTES EN FOREZ

    Un moteur Aster se remarque au premier coup d'œil par ses ailettes de refroidissement en cuivre qui sont ondulées et soudées sur le cylindre. Le bas-moteur à plan de joint horizontal est aussi caractéristique de la marque, mais non-exclusif.

    FOLIES TRICYCLISTES EN FOREZ

     

    L'entraîneur et ex-cycliste Georges Devilly sur sa machine d'entraînement à moteur Aster en 1901. La culasse de celui-ci est à refroidissement liquide mais il existait également un modèles à refroidissement liquide intégral. À l'arrière, outre la protection du cycliste entraîné, et le réglage de l'avance à l'allumage, le mécanicien avait fort à faire avec le graissage dont il tient la pompe, le réservoir étant entre ses genoux. Celui de l'essence est au-dessus tandis que les piles alimentant la bobine sont contenues dans le coffre triangulé entre les mollets du pilote qui ne se préoccupe, lui, que de la conduite et de la tactique de course. Ouf !

    >>>>>>>>>><<<<<<<<<<

    En inscrivant votre adresse mail dans la case "M'inscrire" de la colonne à droite, vous serez immédiatement informé(e) de la parution d'un nouvel article. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :