• La moto partout... Ailleurs... Chez les autres...

    La moto partout... ailleurs... chez les autres

    La moto partout... ailleurs... chez les autres

    Capture d'écran de la séquence avec le vélomoteur (marque ?) dans "Jour de Fête" dont on célèbre les 70 ans cette année. Mais c'est plutôt la voiture des "Vacances de M. Hulot" qui a marqué les esprits et il y a de quoi. Un regard sur les sites et blogs de l'automobile ancienne montre comment on s'est déchiré à propos de la marque de cet ORNI (Objet Roulant Non Identifié).

    La moto partout... Ailleurs... Chez les autres

    Il semble qu'il s'agissait d'une Salmson bien modifiée selon les idées de Jacques Tati (pétarades, fumées, sièges-ascenseur des passagères). Lequel en était si content qu'il n'a pas voulu la détruire après le film si l'on en croit cette photo prise dans sa maison de la banlieue parisienne... À l'époque, au vu du succès du film, on avait parlé d'une suite des aventures de Monsieur Hulot, auquel cas la Salmson aurait repris du service (?).

    La moto partout... Ailleurs... Chez les autres

    Les "royals" s'éclatent en moto 

    De tout temps et dans tous les pays, les élites (Dictionnaire : individus considérés comme les meilleurs, les plus dignes d'être choisis, les plus remarquables par leur qualité), les élites se sont démarquées du "vulgum" par des objets symboliques de leur puissance. On connaît le képi des militaires ou des policiers (la casquette base-ball de ces derniers le fait moins), le bicorne de l'académicien, les "bibis" de la reine d'Angleterre, les stupéfiantes soucoupes volantes qui coiffent les dignitairesLa moto partout... Ailleurs... Chez les autres... nord-coréens (ci-contre) n'ont pas d'autres but que de distinguer le porteur de la multitude. Cependant les occasions de se montrer aux foules se font de plus en plus rares et présentent des risques (figurez-vous que les peuples deviennent moins respectueux de leurs élites) dont les moindres sont les huées ou sifflets mais peuvent aller jusqu'au lancers de tomates. Heureusement, la presse pipeule, la télé, le cinéma, les réseaux sociaux sont là pour nous donner des nouvelles de ces élites, même lorsqu'elles sont hors-sujet, ou plutôt hors-fonction. Par exemple, faire un tour à moto...

    La moto partout... Ailleurs... Chez les autres...

    Plus l'exemple vient de haut, plus il a de portée sur les foules. C'est pourquoi honneur à la souveraine la plus ancienne dans le grade le plus élevé : la reine Elisabeth d'Angleterre ! Au moment de la photo, elle n'était bien sûr que princesse puisque elle a dû attendre 1952 pour sa Coronation. Ici, elle était en train de passer un test de conduite et les marques de peinture blanche révèlent l'époque de la Deuxième guerre mondiale où il fallait inciter les femmes anglaises à s'engager dans les services auxiliaires des armées. La machine semble être une BSA 500 M20 WD (War Department).  

    La moto partout... Ailleurs... Chez les autres...

    Dans la famille "Les Royals de Grande-Bretagne", je voudrais le fils... que voici en 1961 sur la mini-bike construite par Fred Dash. Le Prince de Galles s'en servit pour quelques tours de piste avant d'abdiquer, victime de crampes aux mollets.

    La moto partout... Ailleurs... Chez les autres...

    Quelques années ont passé mais Charles aime toujours autant la moto...

    La moto partout... Ailleurs... Chez les autres...

    Dans les "pièces rapportées" mais d'origine non garantie, nous avons Tony Armstrong-Jones (1930-2017) ci-devant Comte de Snowdon. Photographe en vogue, mais bien né, il épousa en 1960 la princesse Margaret, sœur cadette de la reine Élisabeth. Personnage original comme seule l'Angleterre peut en produire (deux mariages, plusieurs enfants légitimes ou non, plusieurs maitresses, bisexuel) il fut un motocycliste convaincu ! Divorcé de Margaret en 1978, il poursuivit son travail de "designer" et de photograhe, y compris dans le domaine publicitaire comme ici, pour Belstaff. La marque n'est même pas citée dans cette annonce, mais était-ce bien nécessaire ? 

    La moto partout... Ailleurs... Chez les autres...

    La moto est dans les gènes de la famille Snowdon car David, vêtu du Belstaff comme Papa, prête son nom (et, on espère, son talent) à la promotion d'un café racer Metisse.

    La moto partout... Ailleurs... Chez les autres...

    Un cadre nickelé vaut bien un "périmétrique" moderne... (Cafe Racer 1000 Metisse MK 5 avec plein de bonnes choses : Brembo, Ceriani, Ohlins).

    La moto partout... Ailleurs... Chez les autres...

    Neveu de la reine Elisabeth, Thomas Patrick John Anson, Comte de Lichfield (1939-2005) était lui aussi un photographe playboy comme la jetset et les royals les adoraient dans les années 70 (David Bailey, Lord Snowdon, Cecil Beaton, Amanda de Cadenet, etc).  Ce qui lui valut, entre autres, le privilège de tirer le portrait de plusieurs membres de la famille royale d'Angleterre. Ses autres sujets (rock stars, modèles de mode) étaient moins officiels et il pouvait se vanter d'avoir photographié les plus belles filles du monde... habillées ou non. Sa liaison avec l'actrice suèdoise Britt Ekland (photo) dura une paire d'années, fournissant l'occasion d'une série de photos par David O'Neill incluant une Honda "Black Bomber"...

    La moto partout... Ailleurs... Chez les autres...

    ... qui est sans rapport avec une autre "Black Bomber", la séduisante chanteuse anglaise Marsha Hunt, ("Hair", la comédie musicale) que Patrick Lichfield eut le bonheur de tenir dans le plus simple appareil devant son kodak.

    (À suivre : d'autres "royals" (plus ou moins)

    AVIS AUX AMATEURS : Il reste quelques exemplaires du livre "Les Motos des Français - Un album de famille 1945-1970". Un chèque de 40 € port compris fera de vous un homme (ou une femme) heureux (heureuse).Tous renseignements complémentaires : janbour@free.fr

    Des trois volumes "La Motocyclette en France" déjà publiés, seul celui traitant de la période "1922-1924" est encore disponible. 55 € port compris. Adresse mail idem ci-dessus.

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Liaan
    Mardi 2 Mai à 20:52

    À propos de Jour de Fête, n'oublions pas dans le documentaire "La poste à l'Américaine", présenté par le cinéma ambulant, la présence de cascadeurs en motocyclettes qui impressionnèrent le public présent... Rapidité, rapidité !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    l'ancestre
    Mardi 2 Mai à 20:54

    Jacques Tati a également mis à l'honneur le Solex, un 1800 ou 2200 (à valider), (à moins que ce soit un Vap), dans son film superbement déjanté et néanmoins jouissif "Mon oncle".

      • Liaan
        Mardi 2 Mai à 21:57

        Un VéloSolesque, bien sûr !

        (En particulier, il gare son Solbar sur l'emplacement de l'automobile de Monsieur Arpel, le Directeur de la Maison Plastoc)

      • Mercredi 3 Mai à 10:41

        "Déjanté" pour l'époque, mais tellement prémonitoire !

    3
    jackymoto
    Mardi 2 Mai à 23:25

    Le carter de chaîne primaire de fonderie et les tubes du cadre tout rikiki me font penser que la Reine est plutôt sur une Triumph Tiger 80, 350cm3 ou autre chose de plus faible cylindrée.

    Les Belstaff de Tony, tout en schlinguant toujours autant, ne sont plus cités que par leur prix délirant depuis qu'ils sont arrivés dans les vitrines des grandes avenues. Leur odeur est très pratique pour attirer... les éleveuses de chèvres!

    Quant à Marsha Hunt, elle est parfaitement équipée pour le verglas (sinon pour le froid!), avec ses bracelets cloutés.happy

     

      • jackymoto
        Mardi 2 Mai à 23:38

        La moto de la Queen ressemblerait fortement à une 250 BSA... et le pétarou de Jour de fête, je l'avais identifié pour un 100 Motobécane.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :