• Le point sur la Collection Chapleur

    Dernier courrier de Jean-Baptiste Chapleur, autrement dit "de la bouche du cheval", comme on dit en rosbifland.Le point sur la Collection Chapleur

    "Bonjour à tous,

    J'ai relu nos échanges et réactivé mes contacts locaux pour en savoir plus. Hier soir encore, j'ai expliqué devant les membres du Kiwanis de Lunéville les tenants et les aboutissants de notre problématique. La difficulté est venue quand il a fallu justifier pourquoi la collection n'irait pas au Château de Lunéville (pôle touristique majeur de l'arrondissement) mais à quelques kilomètres dans un ancien séminaire d'un village de 375 habitants (futur lieu de formation du circuit de Chenevières).

    La commune d'Amnéville n'a clairement pas suivi la procédure qui a pourtant été évoquée dans lors de son conseil municipal de Décembre 2016. La Communauté de Communes de Baccarat à Lunéville joue un jeu trouble et essaye de m'écarter, de nous écarter depuis le départ.

    Le Ministère et la FFVE doit suggérer ou même imposer :

    - une clause de réserve de nue-propriété au profit de la ville de Lunéville, de la Communauté de communes ou même de notre association. C'est un gage de sécurité indispensable et nécessaire pour que l'avenir ne soit pas une répétition du passé.

    - un obligation de classer la collection MH pour le nouveau propriétaire dans les 2 ou 3 ans avec à défaut un classement d'office.

    - un droit de préemption au profit de la puissance publique, au prix actuel de vente.

    Je vais loin dans les revendications mais c'est préserver l'avenir.

    Nous devons et nous pouvons encore agir aujourd'hui.

    La FFVE, la Fondation du Patrimoine et le Ministère de Culture peuvent encore nous ouvrir leurs carnets d'adresses de chefs d'entreprises et nous consacrer quelques heures.

    Je répète qu’il doit être possible :Le point sur la Collection Chapleur

    - que le Ministère de la Culture classe à nouveau la collection Trésor
    National (Sans équivoque), voire Monument Historique en urgence.

    - de trouver une entreprise qui achète un Trésor National pour 150 000 € (1,5 M € - 90 %)

    - que le Ministère de la Culture travaille avec le Ministère des Finances pour accepter une exonération à 90% de l’entreprise trouvée (Loi Aillagon de 2003).

    Il n’est pas trop tard si on s’en donne les moyens.

    Chacun de vous a déjà fait beaucoup mais pas encore assez pour le patrimoine de la France.

    Pardonnez-moi la sévérité du constat, mais c’est ensemble que nous sommes plus forts. La solution est en nous et avons-nous tout fait pour y parvenir ?

    Cordialement

    Jean Baptiste Chapleur

    Président des Amis de la collection Maurice Chapleur

    www.chapleur.org

    https://www.facebook.com

    Si ce n'est pas encore fait, on adhère à l'association des Amis de la Collection Maurice Chapleur aux adresses ci-dessus. J'ajoute, pour les pingres, que c'est GRATUIT !


  • Commentaires

    1
    motocine
    Mardi 11 Juillet à 12:05

    Il ne faut pas perdre de vue l’essentiel .

    1/ maintien de l'intégrité de la collection suivant l'inventaire à l'achat

    2/ l'engagement de mettre cette collection en un lieu pouvant recevoir du public

    3/ d'imposer le 1/ et le 2/  par tacite reconduction en cas de revente à tout nouvel acquéreur.

    Mais je ne sais pas vous mais je ne vois que la puissance public sur ce coup ! ...

    J'en reviens au musée des Arts et Métiers (Paris)  qui possède déjà des engins de locomotion historique.

    enfin dans une société de consommateur , la culture technique disparaît dans l'indifférence de tous dans un silence assourdissant enfin pour ceux qui possèdent encore cette culture.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :