• Norton et le Rototo

    LECTEUR ATTENTIF et curieux par ailleurs, Pat A...d m'a envoyé cette photo trouvée sur internet. Elle l'a intrigué, à juste raison, et elle devrait vous faire le même effet. Tout ce qu'il en sait est qu'elle aurait été publiée dans un journal du côté de Grenoble. Ce que pourrait confirmer le format carré, donc 6 X 6, en général de chez Rolleiflex, arme favorite du photographe de quotidien provincial (pardon, de "Région"). Le négatif donnant une bonne définition à l'agrandissement permettait la photo dite rang d'oignons ou caviar . Elle montrait en un seul cliché plusieurs dizaines de personnes en réunion pour mariage, visite de personnalités, réussite à examen scolaire, équipe de sports, etc, donc autant d'acheteurs potentiels du journal...

    Norton et le Rototo

    Cette photo, où l'on voit tout de suite un moteur à distributeur rotatif greffé sur un Norton Manx a beau être de bonne qualité, elle ne nous en dit pas plus sur son origine (à supposer qu'elle soit française). Aucune informations sur les personnes qui animent cette scène.

    Norton et le Rototo

    La machine garde son secret, mais les hommes sont peut-être des gens connus que ces agrandissements permettront d'identifier ?

    Norton et le Rototo

    Regardant bien cette photo, je me suis subitement frappé le front. Plus exactement le "cortex préfrontal" où se cache la partie du cerveau qui gère les opérations intellectuelles, dont la "mémoire du travail". Ce qui m' amené à ouvrir mon livre "Les Motos des Français" à la page 84 où se trouve la photo ci-dessus d'une Terrot "rotatisée". Bingo ! me dis-je, voilà le moteur rotatif en question. Sauf que pas du tout. Du côté droit de l'un on trouve ce qu'il y a à gauche sur l'autre, et vice-versa. Commande par arbre contre commande par chaîne, rien de colle. 

    Norton et le Rototo

    Dernier recours, le livre définitif sur les Norton compétition depuis les premiers âges ("Norton, The Complete illustrated History", par Mick Woollett). Il y est bien sûr question d'un moteur rotatif (ci-dessus) mais, Carrrramba ! Encore raté, rien à voir avec le "nôtre" !

    (P.S. : Double ratage : le livre dont il est question ci-dessus est en réalité celui de Roy Bacon - Norton Singles chez Osprey Collector's Library). 

    Norton et le Rototo

    Hercule Poirot, l'Inspecteur Derrick ou encore Sherlock Holmes étant indisponible pour un temps indéterminé, quel Maigret en culottes courtes fera-t-il avancer l'enquête ? On reste à l'écoute, bien sûr...


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    jackymoto
    Jeudi 30 Mai à 21:29

    Ben, le team de Jo Craig avait travaillé sérieusement le sujet des distributeurs rotatifs, comme NSU d'ailleurs. Le seul bazar qui ait bien fonctionné était celui de Roland Cross qui était un fabricant de pièces de moteurs d'avions, à haute technologie.Ce dernier n'étant pas un motoriste, mais un motocycliste curieux:

    http://www.crossmanufacturing.com/history_of_cross.html

    2
    old mule
    Jeudi 30 Mai à 21:43

    Is it possibly the Cross rotary valve head that was experimented with by Norton in 1936 - 9? In a featherbed frame? Interesting!  and Thank you!

      • Vendredi 31 Mai à 19:10

        Old Mule : NOOOO ! The french one was (maybe) a product of M. Valentin, a famous french "sorcier de la mécanique" in south-east of France. Investigation is on the way, keep contact. 

    3
    François Arsène
    Vendredi 31 Mai à 20:35
    A paraître prochainement dans LVM un article sur la distribution rotative que j'ai écrit la semaine dernière
    4
    thefrenchowl
    Mardi 4 Juin à 13:19

    Le rotatif francais de ton livre a existe en 2 versions, un fait sur base de bas moteur de TerroT RCP 500 competition des annees 30, l'autre, ta photo, sur bas moteur de JSS ou HC4. Patrick

      • Lundi 10 Juin à 17:44

        Ki ki l'a fait ? Didier G... avance Valentin...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :