• Pudique Pin-up Peugeot Pigalle années 50

    Trouvé dans une de ces revues qui firent battre nos cœurs d'adolescents…

    Pudique Pin-up Peugeot Pigalle années 50

    On clique = on agrandit (parfois)

    Pudique Pin-up Peugeot Pigalle années 50

    (Commentaire garanti d'époque)

    Pudique Pin-up Peugeot Pigalle années 50

    La lingerie féminine de l'époque se devait d'être surtout hygiénique avant d'être aguichante. Quoique un peu de rusticité a son charme...

    Pudique Pin-up Peugeot Pigalle années 50

    La moto, apparue à la fin de 1948, est une Peugeot Type 56 de 125 cm3 ou une 156 de 150 cm3. Les 25 cm3 de différence permettaient d'acheter une machine sans bon d'achat, lequel était obligatoire pour les moins de 125. De plus, ce bon était réservé à certaines administrations et à des professions bien particulières telles que vétérinaires, médecins , représentants de commerce, etc.

    Pudique Pin-up Peugeot Pigalle années 50

    Cette nouvelle génération de Peugeot bénéficiait d'un circuit redresseur-batterie (sous la selle) fournissant un éclairage plus puissant et régulier. On pouvait aussi alimenter un avertisseur visible sur la précédente photo.

    Pudique Pin-up Peugeot Pigalle années 50

    Bel exercice d'équilibre qui n'est pas à la portée de tout le monde.

    Pudique Pin-up Peugeot Pigalle années 50

    Enfin à l'aise, Jeannette a même retiré sa montre qu'elle avait au poignet gauche. Le "maillot" intégral n'est pas dû à une pratique bien connue des dames mais au coup de pinceau du retoucheur qui est passé avant nous. En 1949, on ne rigolait pas avec ces choses-là !

    Pudique Pin-up Peugeot Pigalle années 50

    Le retoucheur de "maillot" a encore frappé, mais il aurait pu aussi supprimer l'alliance que l'on devine à l'annulaire gauche de notre Jeannette. Un peu de nos illusions s'en est allé... le cœur de la belle était déjà pris !

    Pudique Pin-up Peugeot Pigalle années 50

    ♥ ♥ ♥

    Cet "article" (si l'on peut dire) a déjà été publié sur Z'humeurs & Rumeurs le 20 juillet 2014

     


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    jackymoto
    Mardi 6 Janvier 2015 à 22:04

    Ca a tout de même une autre allure que les tringles à rideaux de Karl Lagersfeld

      et avec le pinceau du retoucheur, pas besoin d'épilation douloureuse!smile

    2
    TRITONWILD
    Mardi 6 Janvier 2015 à 22:26
    HOOO!!!

    c'est la dessus que j'ai découverts mes premiers émois à 7/8 ans sur les mêmes chemins !!!!
    Hein ...? avec la dam...!
    mais NAN... en 125 Pojo !!!
    3
    goldie
    Mercredi 7 Janvier 2015 à 09:28

    bonjour


    l'alliance .... elle fut peut être mariée cette charmante personne, aux formes


    agréables, au gas la haut dans le ciel !! En effet, il semblerait que les nones


    aient aussi une bague ....Le retourcheur n'a pas que touché la Dame aussi la plaque d'immat de la petite Peugeot, ce qui nous aurait peut être donné des indices sur so n adresse ...


     


    bonne journée

    4
    Arvella
    Mercredi 7 Janvier 2015 à 09:28

    Bonjour,

    Marrant ... ben moi j'ai l'exacte version mais en  très sombre niveau "croisement"...  c'est indéniablement du plus...  NA !

    Arv'

    5
    Mercredi 7 Janvier 2015 à 10:26

    ... content de voir à quel point vous vous intéressez aux modestes 125 françaises glasses

    6
    gigi
    Mercredi 7 Janvier 2015 à 15:06

    Souvenir d'un Paris-Holywood  des années 50 où des jeunes filles (???) agréablement dénudées posaient parmi des anglaises ...

    7
    Mercredi 7 Janvier 2015 à 18:50

    Un Paris-Hollywood... avec des anglaises motocyclettes... attendez voir... on doit avoir ça en magasin. Le temps de remettre la main dessus, patience !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :