• ROYAL-FABRIC : l'inconnue (?) du jour

    ENCORE UN PRODUIT STÉPHANOIS sorti des oubliettes grâce à l'excès de loisirs que nous donne ce maudit corotruc. Mais je compte sur vous pour en savoir plus, comme vous l'avez fait pour la Sutter il y a peu.

    Que fabrique Norton ?

    Le réservoir entre-tubes de cette 350 Royal-Fabric date alors que le prix relativement élevé de la machine n'en fait pas un modèle vraiment "Populaire". Le choix d'un moteur JAP à soupapes latérales y est sans doute pour quelque chose. Cependant, la marque anglaise qui a de plus en plus de mal à affronter la concurrence intérieure (depuis 1925, les grands constructeurs ont désormais leurs propres moteurs), a dû baisser ses tarifs à l'exportation.

    (Selon une lettre manuscrite datée du 5 décembre 1928 qui accompagnait ces deux documents, ces deux machines seraient donc de la saison 1928 ou antérieure)

    Que fabrique Norton ?

    La mode des pneus dits "ballons" (basse pression) a des effets surprenants. Ainsi du réservoir d'huile au positionnement bizarre, "retourné" devant le tube de selle. Son montage logique se retrouve sur la 250 ci-après. Ce qui tendrait à prouver que ces machines ont été construites dans l'urgence avec des éléments piochés dans les catalogues des nombreux fournisseurs établis à St-Étienne et ses environs.

    Que fabrique Norton ?

     La Royal-Fabric 250 avec un espace libéré pour le réservoir d'huile grâce à des pneus de 26 x 3,5 contre 27 x 4 sur la 350

    Que fabrique Norton ?

    Royal-Fabric ne lésinait pas sur la qualité de ses publicités en faisant appel à l'affichiste Mich (ci-dessous). Effort payant car sur les sites et blogs où il est question de bicyclettes de la marque, tous soulignent l'excellente qualité de leur fabrication.

    Que fabrique Norton ?


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    ddg
    Mercredi 8 Avril à 14:14

    Bonjour,

    Je pense que la position du réservoir d'huile est sutout due au choix du cadre, double berceau pour la 350 (et tube de selle derrière la boîte) et cadre simple ouvert avec pont "Brampton" classique pour la 250 (tube de selle entre moteur et boîte) ce qui laisse plus de place entre tube et garde-boue arrière ... (avis tout à fait personnel !)

    Bravo pour ce blog qui nous fera mourrir beaucoup moins bête ...

    Ddg

     

     

    2
    Poncet Hervé
    Mercredi 8 Avril à 15:45

    Bonjour,

    Oui, à cette époque beaucoup de fabricants de vélos on monté des motos., afin d'augmenté l'offre de leurs catalogues.

    Dû aux baisses des ventes de vélos et à l'augmentation des ventes de motos.

     

     

     

    En se servant dans les catologues comme celui de gam ...

    GAM

    Dômmage qu'il y à eu le krash de 1929.  

    Concernant le réservoir d' huile sur les Royal-Fabric de la même année, le  montage est identique, certainement une proposition du fabricant d'élément (je pense à GAM.

    Pouvez vous svp m'indiquer comment mettre un image .

    Afin de mettre les modèles Royal-Fabric en ligne.

     

      • Vendredi 17 Avril à 12:21

        J'ai noté Royal-Fabric mais je voulais vous indiquer Royal-sport

        voici les modèles 1928

        Royal-sport

    3
    gigi
    Mercredi 8 Avril à 17:48

    Moderne , en fait , déjà une fourche Webb...et je me demande  si de série le JAP latéral avait un piston alu en 28 ...

    Merci de cette découverte , je mourrai moins bête !!!

    4
    Poncet Herve
    Mercredi 8 Avril à 19:02

    Fourche AYA 

    et pour en savoir plus sur les moteur JAP voici ce lien

    JAP

    5
    jackymoto
    Jeudi 9 Avril à 11:17

    Sur les Terrot, les H ordinaires avaient des pistons en fonte 

    remplacés par un piston en alu sur les modèles un peu plus luxueux .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :