• VRM 2019 : Vite ! Vite ! Ça urge !

    VRM : Vite ! Vite ! Ça presse !

    C'EST LE MOMENT DE VÉRIFIER le serrage des derniers boulons, écrou-contre-écrou-goupille, sans oublier le frein-filet partout où c'est utile, les rondelles grower, belleville, éventail et touti-couanti, parce que demain il sera déjà trop tard ! Vous pourriez manquer le spectacle sur la piste ou au parc de ces vieilles mais toujours vaillantes mécaniques ! Donc dernière visite en quelques photos avant le coup d'envoi ce samedi 11 et dimanche 12 mai.

    VRM : Vite ! Vite ! Ça presse !

    Honneur à l'ancêtre qu'on ne présente plus. Ou alors de deux choses l'une : - Vous n'avez aucune mémoire. B - Votre bibliothèque se résume au dernier roman de Houellebecq... et on se demande ce que vous allez faire à Montlhéry. Un bémol néanmoins sur la machine ci-dessus qui montre un tendeur de courroie pas très catholique (ou casher, ou halal selon affinités. Désolé pour protestants et bouddhistes, je ne connais pas le terme approprié, ni pour les athées...).

    VRM : Vite ! Vite ! Ça presse !

    Une Lamaudière au si curieux agencement du moteur. Si curieux que dès 1902 il fut abandonné pour une disposition un peu plus classique. Cette architecture se retrouvera chez plusieurs imitateurs américains dont... Indian !

    VRM : Vite ! Vite ! Ça presse !

    À défaut du bon de commande, voici la liste des pièces détachées qu'il vous faudra pour construire une Lamaudière-Replica. Et le prix du cycle destiné à recevoir le moteur n'est pas compris dans la liste.

    VRM : Vite ! Vite ! Ça presse !

    Ciel ! Une automobile dans ce Blog ? Oui, mais c'est une électrique ! Sauf erreur, ce sera la première apparition d'un tel véhicule sur "l'Anneau magique". Aussi ancien s'entend, puisque on avait annoncé des pistes UTAC intérieures à l'autodrome destinées aux évolutions de voitures autonomes et aussi, sans doute, électriques.

    VRM 2019 : Vite ! Vite ! Ça urge !

    Dans le genre original, les New Motorcycle (c'est français) tiennent une place de choix. Celle-ci, motorisée par un 500 Chaise, pousse le bouchon un peu plus loin avec une suspension arrière aussi coulissante que personnelle. Parfaitement innovante pour une moto de 1929. On est curieux de voir de près comment ça marche.

    VRM 2019 : Vite ! Vite ! Ça urge !

    Au passage, un clin d'œil à J.-M. Guivarc'h qui se souvient de la première venue à Montlhéry de la monstrueuse N.L.G. JAP en 2015. Privilège de l'artiste, c'est ici une jeune fille qui la pilote, version mécanique de la "Belle et la Bête". (N.L.G. = North London Garage).

    VRM 2019 : Vite ! Vite ! Ça urge !

    Dans la catégorie "Machines de manège d'autos-tamponneuses", le Harper Runabout tient une bonne place. Témoin des idées personnelles de R.O. Harper, il fut tout de même construit à 500 exemplaires entre 1921 et 1926. Son moteur deux-temps entraîne l'essieu arrière par un train de trois chaînes donnant trois démultiplications différentes. Le pilote et son passager sont installés dos-à-dos.

    VRM 2019 : Vite ! Vite ! Ça urge !

    Encore de l'anglaise avec cette AJS 500 à arbre à cames par chaîne, lointaine ancêtre de la célèbre 7R des années 50. On prendra le temps d'admirer le travail (de chaudronnerie ?) sur l'échappement et le silencieux Brooklands.

    VRM 2019 : Vite ! Vite ! Ça urge !

    Contrairement à Velocette ou Norton ses rivales, AJS avait choisi la commande d'ACT par chaîne pour ses monos de sport ou de compétition. Avec succès si l'on en juge par la longue carrière de la 7R, née sa "Boy Racer", et de ses descendantes au palmarès confortable.

    VRM 2019 : Vite ! Vite ! Ça urge !

    La 500 Opel n'avait pas besoin de ses pneus rouges (de série) pour attirer l'œil en 1928. Son majestueux moteur culbuté et, surtout sa partie-cycle en pièces d'acier embouti (licence Neumann-Neander) en faisaient une machine hors du commun. Tellement "hors" que Opel abandonna le domaine motocycliste au bout de deux ans pour se tourner, de façon définitive, vers l'automobile.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 8 Mai à 12:27

    Bravo, un régal de vous lirehappy

     

    2
    jackymoto
    Mercredi 8 Mai à 14:17

    Je ne savais pas qu'Opel avait fabriqué des bobéres . Est ce que le pilote va avoir des lunettes de soleil la barbe et l'air triste??smile Pour le joli pot Broockland de l'AJS, c'est un machin qui se vend (92.50 £ cette semaine) et qui est plus joli que les silencieux de grass track que les anglais sont obligés  d'utiliser avec des normes de bruit plus strictes sur leurs circuits.

    3
    Zerton
    Mercredi 8 Mai à 18:55

    Merci Sieur Bourdache pour ce moment de lecture instructive !

    Je note que je me serais bien offert un volant nickelé pour la Lamaudière, mais le prix exorbitant de 32 Francs vaut quasiment celui de son vilbrodequin...On nous prendrait pas pour des pigeons??

     

    4
    jackymoto
    Mercredi 8 Mai à 19:18

    Et puis, c'est comme chez Magnat-Debon ou Alcyon, tu envoies les bons de commande, ils ne répondent même pas. Je vais leur mettre une appréciation désastreuse. Pas étonnant que les gars achètent des Honda et des BM!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :