• Z'humeurs de janvier (et plus si...) 2

    Z'humeurs de janvier (et plus si...) 2

    BELLE IMAGE

    Note à l'attention des jeunes couches : "Cet exercice dit 'Triple looping en motocyclette' est réalisé par un expert professionnel, dans une structure adaptée et avec toutes les conditions de sécurité requises. N'essayez pas de l'imiter pour épater vos petits amis". Ce beau document, très peu connu pour ne pas dire totalement inconnu, m'a été transmis par Daniel Boyer qu'on remercie chaleureusement... par ces temps de froidure !

    Z'humeurs de janvier (et plus si...) 2

    PIERRE CERTAIN (1933-2016)

    Il était l'un de ceux qui pratiquent la moto comme on respire, à l'exemple de Félicien Certain son père, déjà l'un des tout premiers collectionneurs français. Le terme de collectionneur n'est d'ailleurs pas exact car tous deux ont ignoré ce que ce mot aujourd'hui peut signifier de mercantilisme désagréable. Au décès de son père victime d'un accident de moto en revenant d'un rallye... de motos anciennes, Pierre avait tout naturellement continué l'œuvre entreprise, partageant son temps entre son travail de mécanicien dans un garage automobile et son travail dans son atelier personnel.

    Depuis quelques années il avait ralenti son activité et, moyennant une modeste rente, confié ses chères motos à sa ville de Celles-sur-Belle. Sa collection de plus de 200 machines fut accueillie dans un cadre digne d'elles : l'Abbaye Royale du XVIIè siècle ! Une exposition permanente y est consacrée à 45 motos en attendant qu'un espace plus vaste soit aménagé pour le reste dont la restauration est assurée par un agent technique de la municipalité aidé par des bénévoles de l'Amicale Moto des Deux-Sèvres (Quel merveilleux exemple à suivre pour tel autre musée en souffrance... suivez mon regard !). Pierre Certain restaurait ce qui devait l'être et construisait ce qu'il ne trouvait pas dans la production ordinaire. Par exemple une machine de trial, au tout début de cette discipline alors mal connue en France.

    Z'humeurs de janvier (et plus si...) 2

    À la base de cette "Spéciale" se trouve une Motobécane 175 Type Z 24, un modèle économique à suspension arrière coulissante. Il a donc fallu transformer tout l'arrière du cadre selon la géométrie habituelle. La fourche a été dépouillée de ses caches en tôle et le réservoir, de moindre contenance que celui d'origine, provient d'un vélomoteur Monet-Goyon. Il s'orne à l'avant de deux enfoncements symétriques améliorant le rayon de braquage de la fourche. L'échappement relevé comme la selle double sont des fabrications personnelles, mais nombre d'autres pièces sont d'origine, y compris le carburateur Gurtner avec son filtre à air "camembert". Le moteur lui-même a gagné un peu de vigueur par le montage d'un piston de Z 22 C plus bombé et a reçu des soupapes plus grandes (2 CV Citroën). Une jante de 21 à l'avant et de 19 à l'arrière augmentent la garde au sol. La recette est toujours bonne aujourd'hui, alors, avis aux amateurs !

    Z'humeurs de janvier (et plus si...) 2

    Au cours de notre conversation, Pierre Certain fit allusion à une autre transformation de la Tobec concernant la boîte à vitesses, et plus précisément à son étagement. Comme sur une Kawasaki H2, par exemple, le point mort de la Z 24 se trouve en bout de course du sélecteur : donc 4, 3, 2 ,1 et zéro ! Ce qui est déjà désagréable sur la route devient catastrophique en trial où il arrive qu'on "savate" à tout-va en cas d'urgence (enfin, ça se faisait à l'époque...) et qu'on se retrouve en roue libre ! La solution était de créer un point mort entre première et deuxième. Devant mon air interrogatif, Pierre joignit le geste à la parole et posant à terre un moteur entreprit de l'ouvrir afin d'accéder à la grille de sélection. Débarrassée d'une douzaine de vis, la trappe sous le moteur révélait la grille en question que voici...

    Z'humeurs de janvier (et plus si...) 2

    ... avec le mode d'emploi ! (Document exclusif)

    Z'humeurs de janvier (et plus si...) 2

    CHAT PERCHÉ

    J'ignore d'où il vient, mais il n'est pas perdu car il porte un collier. Ce qui ne le gêne en rien pour grignoter un p'tit quelque chose à chaparder si vous avez laissé ouverte la porte de la cuisine. Sans vergogne aucune, il vient dans mon jardin où il a ses habitudes : pisser sur le tas de feuilles mortes et boire l'eau toute pourrie qui stagne au fond d'une assiette creuse (en principe c'est pour les oiseaux, mais à Paris il y en a de moins en moins). Je le soupçonne aussi de donner une sérénade dans le quartier à la recherche de l'âme sœur vers les 3/4 heures du matin... Comme il a une bonne tronche, on lui pardonne.

    Z'humeurs de janvier (et plus si...) 2

    Un brin de sieste sur une selle qui garde bien la chaleur du soleil, quand il y en a. La rue  sert de rampe de lancement aux voitures de Police-Secours qui grimpent vers une zone "chaude" de Paris - "toutes sirènes hurlantes" comme on dit dans le poste - mais il en faut plus pour émouvoir un vrai matou.

    COLLECTION CHAPLEUR : DERNIÈRES NOUVELLES

    À propos de musées de la moto, après celui - exemplaire ! - de l'Espace Certain à Celles-sur-Belle, il y a l'affaire pendante autour de la Collection Chapleur. C'est toujours sous les radars, mais sans beaucoup de mouvement. C'est pourquoi Gilles Destailleur, dont on n'a pas oublié l'action qu'il a menée en septembre dernier, en compagnie des ses amis Jean-Paul Decreton et Thomas Devigne (voir article du 7 octobre 2015), a adressé le courrier ci-dessous à M. Jacques Lamblin, Maire de Lunéville :

    Z'humeurs de janvier (et plus si...) 2

    Quel que soit le résultat de sa démarche que l'on souhaite positive, Gilles a plusieurs fers au feu. Il envisage, entre autres, un grand rassemblement motocycliste à Lunéville lors des Journées du Patrimoine de septembre 2016. C'est loin vous direz-vous, mais c'est maintenant qu'il faut y songer et prendre des dispositions lors de l'établissement des calendriers de clubs afin qu'il n'y ait pas de téléscopages de dates entre manifestations.

    Toutes les options sont envisagées pour ce rassemblement auquel il serait souhaitable de réunir le plus possible de machines anciennes. Mais pas que, afin de prouver que le monde motocycliste français ne se passionne pas que pour la dispute des 100 chevaux, ou le gilet fluo. Mais qu'il se préoccupe aussi de son patrimoine, toutes classes et tout genre de machines confondus, du scooter 50 au 1400 trike, de la 1000 Black Shadow à la Tobec D45, et aussi vintagescrambler, bobber, bitza et néo-classic !

     ♠

    Z'humeurs de janvier (et plus si...) 2

    Une dernière image pour montrer que lorsqu'il le veut, un cycliste est largement aussi con et asocial que le motard qui gare sa moto sur le trottoir ! (vers les 6 h. du soir, entrée du Monoprix, place des Fêtes, Paris 19ème, un soir de janvier).

    --------------------------------------

    Ce blog est la suite de zhumoriste.over-blog.com/ dont les 375 articles sont toujours consultables bien que ce blog soit désormais en sommeil.

     


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 23 Janvier 2016 à 18:45

    Le chat qui veut t'adopter, c'est un Maine Coon amerloque... Il n'a pas juste une jolie tronche.... J'en ai un, quel phemomene...

    Patrick

      • Samedi 23 Janvier 2016 à 20:00

        Si un jour je rencontre son propriétaire, je pourrai grâce à toi faire étalage de ma science. Merci.

    2
    daniel
    Dimanche 24 Janvier 2016 à 03:30

    Et ça, c'est vraiment le gros modèle. Nous, en province, on a encore plus gros : le lynx, mais c'est nettement moins câlin.
    Bonne journée à tous,

     

      • Dimanche 24 Janvier 2016 à 14:11

        Oui, celui qui vit chez nous fait 6kg1/2... Ca commence a faire pour un chat...

    3
    jackymoto
    Dimanche 24 Janvier 2016 à 09:49

    Pierre Certain, je l'avais connu tout gamin quant j'allais au rallye de St Just le Martel à vélo. Il arrivait avec son Estafette et déchargeait des machines extraordinaires : Nimbus, Rudge, Gnome D5 etc.  Son père, Félicien roulait avec son side Indian de la guerre de 14. Ce n'étais pas des gens bégueules et ils n'avaient pas peur de partager leur savoir avec des néophytes comme nous. Le père Séxé les rejoignaient et nous racontait avec de bonnes anecdotes ses voyages motocyclistes dans des pays lointains. Sa moto de trial je l'ai connu quelques années plus tard, à un trial totalement informel a Fontaine le Comte dans la banlieue de Poitier. C'était la plus rouillée de toutes les machines..et la seule que l'on entendait pas tourner au ralenti. Pas un seul bruit de ferraille, il m'avait dit que certains morceaux du moteur provenait d'une machine d'usine (celle de Delaunay je crois). Il s'était occupé de l'assistance du rally FIM à Moscou dans les années soixante , avec son Estafette "Tu vois Jacqui, le moteur avait fait un grand bruit 3km après le départ , j'avais donné trois grand coups d' accélérateur pour lui faire cracher les bouts de segments, et ça avait fait l' aller retour!"....

     

     

     

    4
    jackymoto
    Mardi 26 Janvier 2016 à 20:52

    Plus je lis mon message, plus il y a de fautes...une vraie annonce du Bon Coin..frown

    5
    CL
    Samedi 7 Janvier à 09:21

    replica christian louboutin heels wash the dirty vestige on the face to go, the noodles is expressionless to sit to chair christian louboutin daffodil pumpsHands wreath chest, replica christian louboutin heels leisurely the along while didn't make a noise andreplica louboutin shoesthe show sonchristian louboutin glitter pumps also have some replica louboutin pumpsto frighten into replica christian louboutin pumpsinaction.TheChristian Louboutin young lady in past always acts crazy,fake christian louboutin in addition to going to bed a rest, Christian Louboutin Dafsling Glittery Leather Slingback Platformhave no while being carefree a moment.replica christian louboutinBut Chen Yun inhermes replica, but let to show son whatever guessBuy Marlboro cigarettes, all can not guess her is just thinkingtrue religion factory outlet you come over.christian louboutin heels leisurely hurtled show son to flick to wave hand and signaled hintGiuseppe Zanotti Sneakers to show son to sit to ownly and nearby.Treat to show after son sit properly,Giuseppe Zanotti Sneakers Chen Yun is leisurely tiny tiny on smiling, have some to expectChristian Louboutin Isolde 20ans Specchio Laminato Black of lookinging FREY WILLEat and showing the sonchristian louboutin spiked heelsme the affair in our mansionchristian louboutin glitter heels.We all haveGiuseppe Zanotti sale in mansiongiuseppe zanotti shoes which persons,Christian Louboutin Asteroid I am still all not clear now.Once saw everyone once inchristian louboutin narcissus pumps the food hall last time, have already in a hurry left.Giuseppe Zanotti online I didn't know they actually ischristian louboutin studded pumps I exactly should call what goodGiuseppe Zanotti Boots.Show son to turn head sideways to looking at leisurely,christian louboutin replica to blink eyes,Christian Louboutin Highness 160mm Aurora Colorful Pumps as if deep in thought of thought a short momentGiuseppe Zanotti Sneakers outletsay greatly not big, say small also not smallgiuseppe zanotti.going to be thegiuseppe zanottiwill be the available everywhere over the three snazzy designsmarlboro cigarettesprints make the marlboro outletCarrier an all in one steal for one of the more and the Hip Baby Carriers, although a bitGiuseppe Zanotti Boots top of the range at - has several Giuseppe Zanotti Wedge Sneakersunique that brings to mind and fabrics to FREY WILLE online shoplearn more Nicholas Kirkwood shoes about buy from You are going true religion outlet to want in no way kiss goodbye yourchristian louboutin stores fashion feel for those times when purchasing a carrier as there are a lot of available carriers as well as sale Giuseppe Zanotti Sneakersthese all will make also a multivalentino replicaearned a short time shelled out allowing an individual your little a minumum of one Baby wearing has been practiced also a number of years and is the fact because they are done true religion outlet online storeeverywhere across the planet both totrue religion jeans outlet and from rural China to educate yourself regarding goingvalentino shoes to be the mountains true religion outlet onlineof Peru. You can shop alsovalentino outletin your a lot of unique shops as part of your malls or otherwisecheap true religion as part of your many online shops intrue religion outlet sale your aimed at your site Improved fabric andGiuseppe Zanotti Sneakers onlineshoulder brace straps and head helptrue religion online outlet you achieve makes going to be the Evenflo Snugli Comfort Carrier a multi functional real steal true religion outlet store and goingvalentino outletto be the dual aspect entry buckles makes a resource box easygiuseppe zanotti outlet as well as for being hermes jewelryable to get the baby all around the and around town having to do with element The Buy Marlboro cigarettes online often a machine http://www.giuseppezanottis.cc.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :